Le Pont Couvert Japonais à Hoi An à voir

Entre histoires et légende

Hoi An est une ville pleine d’architecture riche, de couleurs vives et d’un certain nombre de vestiges culturels historiques. L’une des attractions les plus célèbres est le  superbe pont couvert japonais de Hoi An . Aussi connue sous le nom de pagode Cau Chua en vietnamien. C’est un pont vieux de 400 ans, d’une longueur de 18m, peint d’une belle couleur rose rougeâtre avec un toit de pagode en bois.

Aucun voyage à Hoi An ne serait complet sans visiter le pont couvert japonais.

Le pont couvert japonais à Hoi An est un bel exemple de l’architecture japonaise de l’époque. Reliant la rue Tran Phu à la rue Nguyen Thi Minh Khai, le pont couvert japonais a été construit dans les années 1590 par la communauté japonaise de Hoi An, afin de créer un lien avec les quartiers chinois de l’autre côté du fleuve.

Au fil des siècles, l’ornementation du pont est restée relativement fidèle à la conception japonaise originale. Les Français ( Encore nous ) ont aplani la route pour la rendre plus adaptée à leurs véhicules à moteur, mais la forme arquée originale a été reconstituée pendant les travaux de rénovation importants effectués en 1986. Ouf.

Le pont, reconnu comme un site culturel et historique national relique en 1990, est le symbole de Hoi An.

Insolite: A ce jour, le constructeur du pont japonais reste toujours anonyme.

Un petit Historique du Pont

Le monument le plus reconnaissable de Hoi An remonte au 15ème siècle, quand Hoi An était l’un des plus grands ports de commerce de la région. Un lieu d’échange d’épices, de produits, de styles et d’idées. Par conséquent, les marchands venaient du monde entier pour commercer ici. La plupart étaient des Chinois, des Néerlandais, des Portugais et des Japonais.

Lorsque beaucoup de ces marchands ambulants ont commencé à s’installer à Hoi An, ils ont commencé à construire des maisons, des salles de réunion, des sanctuaires et des pagodes pour rassembler leurs communautés. La plupart des monuments sont encore en place.

A cette époque, les Chinois et les Japonais étaient les plus grandes communautés, mais leurs communautés étaient en grande partie séparées par une rivière. Cependant, à mesure que les communautés grandissaient, les Japonais décidèrent de construire un pont pour relier leur district aux Chinois.

Il fut terminé en 3 ans ( 1593 – 1595 ). Il mesure 18m de long et 3m de large.

En 1719, Lord Nguyễn Phúc Chu, souverain du sud du Vietnam (Dang Trong) de 1691 à 1725, visita Hoi An. On dit qu’il a personnellement sculpté les trois caractères chinois sur la porte du temple. Ces mots se traduisent par «Le pont pour recevoir des invités de loin» ou Lai Viet Kieu en vietnamien.

Pont Pagode et le monstre Cu

Le pont représente le corps d’un monstre s’appelant Cu en Vietnamien dont les parties sont éparpillés avec la tête en Inde, la queue au Japon et bien sûr le corps à Hoi An et c’est pour garder l’esprit de ce qui ressemble à un dragon que la pagode fut construite.

On a dit que le pont japonais bloquait le dos de Cu, empêchant les tremblements de terre et autres calamités.

Il accueille 4.000 touristes/jour.

Si vous êtes un amoureux de pont couvert, n’oubliez de visiter le pont Japonais couvert de Hué

COMMENT S’Y RENDRE

Le pont japonais est situé à l’extrémité ouest de la vieille ville. Il relie actuellement la rue Tran Phu (le quartier chinois) à la rue Nguyen Thi Minh Khai (le quartier japonais).

Le meilleur moyen d’accéder au pont consiste à descendre la rue Tran Phu, en partant du marché central . Cette rue a un certain nombre de magasins et de cafés alignés des deux côtés si bien que vous pouvez vous arrêter sur le chemin. Une fois arrivé au bout de la rue, vous arriverez à l’entrée du pont.

Pont Payant

Tout le monde peut photographier l’extérieur du pont japonais, mais vous aurez besoin d’un ticket pour le traverser et accéder au temple à l’intérieur. Ce pass ( 120.000 vnd ) vous donne accès à cinq attractions.

Vous pourrez ainsi choisir parmi une gamme de maisons anciennes, de musées et de salles de réunion autour de la vieille ville. La passerelle du pont a une réception à l’intérieur, mais vous ne pouvez pas acheter votre billet ici.

A savoir: Il y a une passerelle devant le Pont Japonais pour le prendre en photo.

Que voir et faire

Une visite du pont japonais peut prendre moins de 15 minutes. C’est si vous voulez juste aller prendre des photos, traverser et visiter le temple. Nous pensons qu’il est préférable d’intégrer votre visite à d’autres activités culturelles ou pour une pause entre quelques achats. Le pont japonais est un haut lieu touristique de Hoi An. Rendez-vous tôt le matin pour éviter les foules qui arrivent normalement l’après-midi.

Tout d’abord, le pont est un bel exemple de l’architecture japonaise, réputée pour sa beauté pure et ses courbes gracieuses. Son toit est couvert de tuiles de yin-yang que l’on retrouve dans tous Hoi An ( maisons et temples ). À l’entrée, prenez le temps de regarder les détails, y compris les petits bols en porcelaine utilisés pour recouvrir les extrémités des carreaux.

En traversant l’entrée et en sortant, vous verrez des statues de singes et de chiens. Des statues altérées avec un sanctuaire devant elles, où les habitants offrent leurs bénédictions.

Pourquoi les chiens et les singes sont ici reste un mystère. Selon une source, c’est parce que beaucoup d’empereurs japonais sont nés au cours des années du chien et du singe. Cependant, il est également possible qu’ils aient un lien avec le pont, la construction commençant dans l’année du chien et achevée dans l’année du singe. Bien que si on regarde le calendrier de l’époque, les années ne correspondent pas.

Pour finir, vous pourrez visiter le temple sur le côté nord du pont. Le temple rend hommage au dieu taoïste du temps, Tran Bo Bac De. Les marins, les marchands et les habitants venaient ici pour tenter de se protéger des intempéries et des catastrophes naturelles. Le temple a un très fort parfum d’encens car de nombreux habitants viennent encore ici pour prier. Comme il s’agit d’un lieu de culte, faites attention et restez silencieux à l’intérieur.

En traversant l’allée, le temple surplombe la rivière. Particulièrement magnifique le soir avec la vieille ville éclairée par des lanternes et des bateaux traditionnels flottant sur la rivière. Le pont lui-même  est illuminé de ses lanternes colorées étincelantes.

Les murs du temple sont décorés d’images historiques de Hoi An et du pont japonais. Celles-ci représentent le pont et les habitants du 15ème au 19ème siècle.

Le billet de 20.000 dong

Ce trésor national Vietnamien est visible sur le billet de 20.000 Vnd.

Mon Avis

Le Pont Couvert Japonais pour Hoi An est un peu la tour Eiffel pour Paris. Un Incontournable.

Même si l’endroit est touristique, vous ne pouvez pas passer à côté. Pour éviter les touristes, vous pouvez y aller le matin, c’est calme et vous pourrez visiter les alentours du pont tranquillement.

Ne ratez pas une visite au le soir, le pont est illuminé et c’est juste magnifique à voir.

Vous pouvez  l’intégrer à une visite guidée avec guide francophone comme Hoi An Découverte ( https://hoian-decouverte.com/ ). Ca permet d’en apprendre plus ainsi que sur les autres monuments de la vieille ville

Articles Similaires

Tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *