musee precious heritage hoi an homeslider
|

Le Musée Precious Heritage de Réhahn à Hoi An | Mon avis détaillé

Musée des ethnies à Hoi An

Aujourd’hui, je vous emmène découvrir le musée Precious Heritage à Hoi An, fondé par le célèbre photographe français Réhahn.

Dédié aux 54 ethnies du Vietnam, ce musée privé, ouvert en 2017, est rapidement devenu une étape incontournable pour tous amateurs de culture et d’histoire. Il vous invite à suivre le parcours initiatique de Réhahn, à la rencontre des 54 ethnies du Vietnam, à travers son objectif.

Suivez-le guide pour explorer cette fenêtre unique sur le patrimoine vietnamien, un passage obligé pour quiconque visite Hoi An.

Le photographe français Réhahn

rehahn photographe francais hoi an vietnam

Originaire de Normandie, le photographe français Réhahn est célèbre pour ses portraits captivants qui transcendent les frontières culturelles. Depuis son installation au Vietnam en 2011, il a capturé l’âme de ses sujets avec une rare sincérité, utilisant la photographie comme un pont universel entre les histoires, les émotions et les traditions.

entree musee precious heritage hoi an rehahn

Ses œuvres, exposées internationalement et publiées dans plusieurs livres, explorent l’identité et la diversité, tout en mettant en lumière la beauté simple du quotidien. Engagé dans la préservation culturelle, Réhahn collabore étroitement avec les communautés locales pour aider à maintenir leurs traditions ancestrales.

Ces photos ont été publié dans des revues prestigieuses comme Géo, National Géographic, le New York Times, la BBC, entre autres.

Que voir au Musée  et la Galerie d’Art Precious Heritage

musee precious heritage hoi an 1

Situé dans l’ancien quartier français de Hoi An, le musée, logé dans une demeure historique française du XIXe siècle, expose une riche collection de + de 200 photographies de l’artiste, de 60 costumes traditionnels et de divers objets du quotidien des ethnies, s’étendant sur plus de 450 m².

A notez que le musée est entièrement français et gratuit.

La Galerie d’Art

musee precious heritage hoi an galerie photos

La première section du musée fonctionne comme une galerie d’art dédiée aux œuvres du photographe, certaines ayant même orné les couvertures de magazines prestigieux tels que Géo et National Geographic.

Cette partie met également en lumière les histoires personnelles des sujets photographiés, comme celle de Madame Bui Thi Xong, ancienne batelière du port de Hoi An, figure de la couverture du premier livre de Réhahn, “Vietnam, Mosaic of Constrasts” et dont la photo se trouve au Musée de la Femme de Hanoi ou An Phuoc, une petite fille aux yeux bleus de la communauté Cham au Vietnam.

Vous retrouverez aussi les différents projets du photographe, tels que le projet ‘Giving Back‘, qui consiste à soutenir par différents façons ( soit en achetant un bateau, un boeuf, des poules, etc… ) les modèles qu’il a photographiés.

Si vous ne connaissez pas encore l’artiste, c’est une bonne entrée en matière avant de plonger dans le musée même.

Le Musée

costume au musee precious heritage hoi an

Ce lieu transcende le concept traditionnel du musée pour devenir une véritable exploration personnelle de l’épopée du photographe à travers le Vietnam. Vous vivez l’aventure que Réhahn a vécue à travers ses photos et ses écrits. C’est pour cela, que j’appelle cela, un musée d’explorateur.

La première chose que vous entendrez en entrant dans le musée, c’est les musiques ethniques traditionnelles. Cela peut être banal mais ca ajoute un petit plus à l’expérience.

La première partie partie du musée est sur 2 étages, dédiée aux minorités ethniques du nord du Vietnam, est particulièrement enrichissante. Vous y découvrirez les costumes représentatifs des 33 groupes ethniques du Nord dont les H’mong ou les Dao mais aussi des ethnies moins connues par les touristes.

La seconde partie du musée est dédiée aux ethnies du centre et du sud du Vietnam, qui sont pour la plupart inconnues et moins accessibles pour les touristes que les ethnies du Nord excepté les Cham dont l’une de leurs réalisations est le sanctuaire de My Son mais c’est une autre histoire.

Vous découvrirez les O Du, le plus petit groupe ethnique du Vietnam avec seulement 376 personnes ou le costume de l’etnhie Si La qui comporte des anciennes pièces de monnaies françaises.

Chaque costume du musée est accompagné d’une grande photographie de 2m de haut et de panneaux informatifs en français qui détaillent les caractéristiques des différentes ethnies avec le nombre d’individus, la localisation, etc…

Ces panneaux sont aussi enrichis par des textes personnels du photographe, racontant ses rencontres avec chaque groupe ethnique. Et cela fait toute la différence entre un musée banal et le musée Precious Heritage, puisque l’on ressent l’odyssée que cela a dû être pour rencontrer les différentes minorités ethniques puisque certaines n’ont jamais rencontré un étranger de leur vie.

Personnellement, j’ai été transporté par les récits de Réhahn et c’est comme ci, j’étais à ces côtés pendant l’aventure.

Collection unique de costumes des ethnies du Vietnam

C’est le seul musée au Vietnam, et même dans le monde, qui possède un costume authentique de chacune des 54 ethnies du Vietnam, certains n’étant plus fabriqués.

Parmi eux, l’un des costumes les plus anciens (plus de 100 ans) et les plus rares puisque c’est le dernier, le costume d’écorce d’arbre Co Tu, qui a été offert par le chef de l’ethnie Co Tu.

Disséminés dans tout le musée, vous pouvez découvrir des objets quotidiens des ethnies, tels que des couvre-chefs, des pipes, des chaussures, des boucles d’oreilles, des instruments de musique et même des épées anciennes. Il y a un manque d’informations sur certains objets dont je n’ai pas compris l’utilité.

Vous trouverez également deux maquettes, dont l’une représente un village Co Tu, située dans la partie dédiée aux ethnies du centre.

La salle Indigo

Entre la section dédié au nord du Vietnam et le centre/sud du Vietnam, une salle dédiée à l’indigo vous dévoile le processus écologique employé par les ethnies pour créer ses teintures bleues éclatantes. Vous y apprendrez aussi les méthodes textiles ancestrales, telles que la culture du chanvre et la technique du batik, perpétuées depuis des siècles. Ces savoir-faire sont essentiels à la culture, au patrimoine et, parfois, aux moyens de subsistance de ces groupes ethniques.

En complément, un documentaire de 52 minutes, diffusé en français, vous invite à suivre les rencontres de l’artiste Réhahn avec différentes tribus et à explorer le travail méticuleux des artisans indigo.

Adresse & horaires d’ouverture du musée Precious Heritage

Mon Avis

Pour moi, le musée Precious Heritage à Hoi An est le meilleur musée au Vietnam, sans contestation. Que vous soyez un amoureux de la photographie, d’histoire, de culture ou que vous souhaitez seulement découvrir les ethnies du Vietnam, une visite ce musée est incontournable.

Pour ne rien gâcher, le musée est gratuit et en français.

C’est le lieu unique à ne pas manquer pendant votre voyage au Vietnam.

Publications similaires